Welcome visitor you can log in or create an account

La pièce

Farce sur la voracité humaine, pour 7 personnages

Nous mangeons, mangeons, mangeons... mangeons. Tout disparaît petit à petit dans les estomacs insatiables des humains : les céréales, les fruits, les animaux terrestres, les animaux des eaux douces et salées, les animaux des cieux, les animaux souterrains.... Les hommes deviennent gros, bouffis, énormes et leur appétit s'accroit. Seulement voilà, un jour la nourriture manque, car tout a été dévoré.


Le public sera convié à une espèce de cérémonial onirique organisé autour d’une démonstration des possibles développements de l’instinct anthropophagique.
Nous sommes ici dans la sphère magique du conte, c’est-à-dire dans la caverne du vieux dépôt des mythes collectifs.
En écrivant cette pièce, je suis allé, me semble-t-il, aussi loin qu’on peut dans l’exploitation de l’image de ce qui subsiste en l’homme de son primitivisme. Comme pour d’autres de mes œuvres, j’ai travaillé là en entomologiste.
Louis Calaferte